‘’ Je m’attendais à ce que tu donnes ton avis, mais tu as évité le sujet ‘’ Valsero tance Martin Camus à propos des 55 milliards d’Olembe !

Dans l’optique de faire face aux frais pour les finitions du Stade d’Olembe, le Président Paul Biya a autorité un prêt de 55 milliards de Fcfa.
Si cette décision a choqué plus d’un et poussé les camerounais à s’insurger sur la toile, Martin Camus Mimb, semble s’être muré dans le silence.
Une manœuvre qui n’a toutefois pas échappé au rappeur engagé, Valséro.

 

Martin Camus Mimb s’est surtout illustré au Cameroun pour ses sorties intempestives à propos de tous les sujets liés au sport au pays de Paul Biya.
Toutefois, il semblerait que le célèbre chroniqueur sportif sélectionne les sujets sur lesquels il prend le risque de s’épancher.

Pour Valsero, son silence assourdissant est la preuve flagrante de son manque d’objectivité et de son militantisme pour le régime au pouvoir.

« La dézombification est une opération Invivo. J’ai ta fiche devant moi pour être sûr que c’est toi. Je vois Martin Camus Mimb avec pour profession spécialiste d’un peu de tout. C’est quoi ce travail spécialiste d’un peu de tout ? », s’intérroge-t-il, avant de lancer des pics à ce dernier.  « C’est peut-être parce que tu parles souvent d’un peu de tout hein », poursuit Valsero

Apolitique

Par la suite, il énumère une série de phrases prononcées par Martin Camus Mimb : « Tu es aussi patriote convaincu,  amoureux de son pays, apolitique…», déclare Valsero. Ainsi, il interroge le journaliste sur la dernière actualité du moment au Cameroun, notamment un prêt lié à la construction du stade d’Olembe.

 « Alors Martin, 56 milliards de FCFA pour l’achèvement du complexe d’Olembe. C’est une bonne nouvelle, il me semble ? Tu es d’accord avec cela ? Je m’attendais à ce que toi tu donnes ton avis sur le sujet. Mais tu n’as rien fait Martin. Tu as évité le sujet, pourtant cela parle de sport, quelque chose qui est au moins ta spécialité. Le seul conseil que je peux te donner est qu’il faut éviter l’équilibrisme. Les questions qui ont les réponses tirées », conclut Valsero.

Voici la vidéo susmentionnée :

Commentaires