‘’ Je ne soutiens pas le MRC ‘’ Penda Ekoka se dédouane dans l’affaire des 217 millions détournés de Survie Cameroun !

 

Dans le cadre de l’Opération Survie Cameroun, le leader du mouvement Agir, a été nommé coordonnateur de cette initiative du Maurice Kamto.
Toutefois, à l’issue de cette collecte lancée pour venir en aide aux populations camerounaise en cette période de pandémie, il a été établi que près de 400 000 euros avaient été soustraits des comptes de l’opération.
Depuis l’éclatement de ce scandale, Penda Ekoka brise enfin le silence.

Dans une vidéo en direct sur sa page officielle, Christian Penda Ekoka a tenu à éclairer la lanterne des camerounais, concernant la distraction des 217 millions de Fcfa, dans le cadre de Survie Cameroun.

Pour l’économiste ancien conseiller de Paul Biya, c’est le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) qui a géré les fonds relatifs à l’initiative.

Ce dernier dit d’ailleurs qu’il n’a jamais eu accès à la plateforme de récolte des fonds bien qu’ayant demandé. En des mots simples, il explique le mécanisme.

 ‘’ Avant que le SCSI ne soit mis en place, le Mrc a eu, en Europe, à superviser une équipe qui a mis en place l’infrastructure technologique qui doit servir à collecter les fonds : 400 000€… Cependant nous n’avons jamais eu à gérer cette plateforme ‘’, affirme le conseiller de Maurice Kamto avant de se laver les mains avec son équipe.
‘’ L’équipe que j’avais mis en place n’a pu avoir accès à cette plateforme ‘’, a-t-il poursuivi.

Dans la meme lancée, Christian Penda Ekoka a tenu à lever toute équivoque autour de sa collaboration avec le leader du MRC.
‘’ Cette plateforme a été entièrement gérée par cette équipe du Mrc. Et je dois vous dire que moi-même en acceptant de soutenir la candidature de Maurice Kamto, ce n’est pas le Mrc que je soutiens… ‘’, affirme l’économiste.

Pour rappel, aux élections de 2018, Penda Ekoka avait claqué la porte du parti au pouvoir, le RDPC, pour rejoindre le train de la renaissance de Maurice Kamto.
Toutefois, il n'a jamais intégré son parti, à savoir, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun.

 

 

 

 

Commentaires